Les principaux types d'étude

dernière modification de cette page : 31/08/2021


  • La recherche quantitative : Elle a pour but de mesurer une variable, de tester une hypothèse ou de rechercher une relation causale. Ce sont généralement des études épidémiologiques descriptives ou analytiques. Elles reposent souvent sur des questionnaires. Il peut également s’agir d’analyser le contenu de bases de données, issues par exemple de l’Assurance Maladie ou de données extraites de logiciels de médecine générale. Il s’agit plus rarement d’études interventionnelles (pour des raisons de faisabilité, difficile d’être en stage et de construire et de financer et d’organiser un essai contrôlé randomisé).

Par exemple : Quelle est la prévalence du burnout des médecins généralistes Hauts Normands ?

  • La recherche qualitative : Elle vise à explorer le sens, le ressenti, la valeur de phénomènes, à construire des hypothèses, à développer des théories. Elle repose généralement sur des entretiens individuels ou des focus groups qui sont tous deux structurés par des guides d’entretien. On intègre également dans ce groupe les études visant à établir un consensus autour d’une question, ou d’une définition. Ces études utilisent des méthodes spécifiques, comme le groupe nominal ou la ronde Delphi.

Par exemple : Quel est le ressenti du médecin généraliste quant à l’idée de confier son propre suivi médical à un confrère ?

  • La revue systématique de littérature : Elle analyse méthodiquement les données scientifiques dans un domaine précis, ayant fait l’objet de plusieurs études mais encore sujet à discussion. A l’aide d’une équation de recherche, elle analyse systématiquement une ou plusieurs bases de données (PubMed, Embase…).

La revue systématique de littérature est à distinguer de votre bibliographie. La bibliographie se focalise sur les principaux articles intéressants et en lien avec le sujet afin de documenter un travail de thèse.

Par exemple : Quels sont les outils de prévention existants dans la prise en charge du burnout des médecins ?

  • Le protocole d'étude : Il s'agit d'élaborer et rédiger un protocole de recherche s'inscrivant dans une étude complexe et longue. Ce protocole devra permettre dans un second temps d'ouvrir le champs à d'autres travaux de recherche (sujets de thèse pour les futurs thésards, recherche post-doctorat). La rédaction obéit à une rigueur scientifique stricte et contient une description détaillée et justifiée de chaque étape : Justification de l'étude, population étudiée, critères de jugement, plan expérimental, organisation et déroulement de l'étude, aspects réglementaires et financiers, proposition d'un cahier de recueil des données/annexe. Ce projet ne peut être validé que s'il s'agit d'une étude interventionnelle ou observationnelle de grande envergure, avec pour objectif final sa réalisation et sa valorisation. Il sera ainsi nécessairement évalué par le DUMG en ce qui concerne sa validité et sa valorisation. Il est conseillé de rédiger la fiche de thèse avant d'envisager ce travail comme une thèse.


NB : le type d’étude est à distinguer du type de donnée recueillie. Dans une étude quantitative, on recueille à la fois des données quantitatives mesurables (la taille, l’âge, la température, mais aussi la satisfaction évaluée par une échelle de Likert par exemple…) et des données qualitatives non mesurables (la couleur des yeux, le logiciel médical utilisé).