​Les Groupes d'Echanges de Pratiques (GEP)

dernière modification de cette page : 25/02/2022

Les GEP sont une forme de groupe d’analyse de pratiques professionnelles qui décortique une situation vécue ou une activité exercée sur le plan professionnel pour tenter de la comprendre. Les groupes d’analyse de pratiques entre pairs sont connus sous différentes terminologies : groupes de pairs®, groupes d’échanges de pratique®, groupes qualité®... Selon la Haute Autorité de santé, « un groupe d’analyse de pratiques entre pairs » :

  • Rassemble plusieurs médecins d’une même spécialité dans une unité géographique définie.
  • Se réunit à un rythme régulier.
  • Fonde les analyses de pratiques sur les données référencées.
  • Permet à des médecins de présenter à tour de rôle les problèmes soulevés lors de la prise en charge des patients.

De fonctionnements très divers, ces groupes ont pour finalité d’améliorer les pratiques médicales à partir d’une réflexion-discussion entre pairs et d’une analyse des pratiques confrontée aux données actuelles de la science dans le cadre de l’evidence based medicine définie comme l’utilisation consciencieuse et judicieuse des meilleures données actuelles de la recherche clinique dans la prise en charge personnalisée de chaque patient.

Objectif

Construire ses compétences en s’inscrivant dans une démarche de développement professionnel continu et travailler sa réflexivité.

Enseignants mobilisés

Un enseignant médecin généraliste pour un groupe de 10 à 12 étudiants. Ce groupe est constitué et suivi par le même enseignant tout au long du DES.

Modalités des séances de GEP

Nombre : 6 à 7 GEP classiques annuels, 4h par GEP

Déroulement :

Un cas authentique est sélectionné en amont par l’étudiant, libre ou, selon indication préalable de l’enseignant, au sein d’une famille de situation. L’enseignant peut être amené à sélectionner des situations cliniques particulières si l’ensemble des cas travaillés en GEP n’illustre pas la diversité des familles de situation. La présentation en séance « aller » au groupe insiste sur la problématisation et ses déterminants. Le cas est décrit précisément selon le renseignement d’un canevas de recueil préalablement envoyé informatiquement au maximum une semaine en amont du GEP à l’enseignant. L’envoi du cas, en amont de la séance « aller », peut permettre à l’enseignant de GEP de demander un travail complémentaire.  

Les présentations des séances « retour » sont au format PPT annoté (mode document) selon le format suivant :

  • 1 diapositive devra résumer la problématique posée et le contexte,
  • 1 diapositive devra résumer la démarche documentaire,
  • 1 à 2 diapositives pour citer les principaux résultats, leur source et niveau de preuve,
  • 1 à 2 diapositives devront proposer des perspectives de mise en pratique professionnelle à discuter avec le groupe.