Veille bibliographique : COVID-19 et essai clinique

dernière modification de cette page : 12/01/2021

12/01/2021, données relatives au vaccin COMIRNATY de Pfizer - BioNTech
12/01/2021, données relatives au vaccin COMIRNATY de Pfizer - BioNTech
  • 15/12/2020 Remdesivir, peu/pas efficace

Beigel JH, Tomashek KM, Dodd LE, Mehta AK, Zingman BS, Kalil AC, et al. Remdesivir for the Treatment of Covid-19 — Final Report. N Engl J Med. 8 oct 2020.

Essai clinique controlé (vs placebo), randomisé, en double aveugle internationale s'intéressant à l'amélioration clinique sous Remdesivir. 1062 patients ont été inclus et randomisés (541 groupe Remdesivir et 521 contrôle), il n'y avait pas de différence statistiquement significative sur les données cliniques et démographiques. Tous les patients étaient hospitalisés pour COVID-19 et 87 % nécessitaient au moins une oxygénothérapie. L'évènement d'intérêt principal était l'amélioration clinique à J15 de l'inclusion. L'amélioration clinique était plus fréquente dans le groupe Remdesivir que dans le groupe placebo (RR = 1,29 IC 95 % [1,12-1,49]). Cependant, l'analyse en sous-groupe montre une amélioration cliniquement significative uniquement chez les patients sous oxygénothérapie à l'inclusion mais qui se sont pas sous sans ventilation mécanique ni oxygénothérapie à haut-débit (les plus graves), ni chez les patients ne nécessitant pas d'oxygénothérapie (les moins graves). La différence mortalité à J29 de l'inclusion n'était pas statistiquement significative (RR = 0,73 IC 95 % [0,52-1,03]).


  • 15/10/2020 Vaccin contre le COVID-19

Logunov DY, Dolzhikova IV, Zubkova OV, Tukhvatullin AI, Shcheblyakov DV, Dzharullaeva AS, et al. Safety and immunogenicity of an rAd26 and rAd5 vector-based heterologous prime-boost COVID-19 vaccine in two formulations: two open, non-randomised phase 1/2 studies from Russia. Lancet Lond Engl. 26 2020;396(10255):887‑97.

Essai clinique de phase I/II (association des deux phases pour accélérer le processus) s'intéressant à un vaccin contre le COVID-19 médié par un adenovirus recombiné (Gam-COVID-Vac et Gam-COVID-Vac-Lyo (aussi appelé Sputnik V)). L'étude est réalisée chez 76 sujets jeunes, sans co-morbidité (âge moyen = 27,1 ans) répartis en 2 essais (un pour une forme réfrigérée du vaccin et un pour une forme lyophilisée). Chez les patients ayant reçu 2 doses vaccinales (J0 et J21), les IgG (réponse humorale) étaient détectées dans 85 % des sujets à J14 (et 100 % à J21) avec une persistance des IgG à J42. L'immunité cellulaire (lymphocytes) est présente, particulièrement à partir de J28.

Des résultats sont attendu à J180 de la 1ère injection pour vérifier la persistance des effets du vaccins dans le temps. Ci-après, les questions aux auteurs ainsi que leurs réponses :

Bucci E, Andreev K, Björkman A, Calogero RA, Carafoli E, Carninci P, et al. Safety and efficacy of the Russian COVID-19 vaccine: more information needed. Lancet Lond Engl. 03 2020;396(10256):e53.

Logunov DY, Dolzhikova IV, Tukhvatullin AI, Shcheblyakov DV. Safety and efficacy of the Russian COVID-19 vaccine: more information needed - Authors’ reply. Lancet Lond Engl. 03 2020;396(10256):e54‑5.

Un essai clinique de phase III de grande puissance (40000 participants), contrôlé contre placebo, randomisé, en double aveugle est actuellement en phase de recrutement pour vérifier l'efficacité clinique de ce vaccin. Le suivi se fera sur 6 mois afin d'évaluer la différence de survenue d'infection au SARS-Cov-2. La date de fin est prévue pour le 1er mai 2021.


  • 15/09/2020 Essai clinique randomisé sur azithromycine chez les patients hospitalisés

Furtado RHM, Berwanger O, Fonseca HA, Corrêa TD, Ferraz LR, Lapa MG, et al. Azithromycin in addition to standard of care versus standard of care alone in the treatment of patients admitted to the hospital with severe COVID-19 in Brazil (COALITION II): a randomised clinical trial. Lancet Lond Engl. 4 sept 2020;

Essai clinique randomisé brésilien évaluant l'efficacité de l'azithromycine associée aux soins standards vs soins standards seuls. Il s'agit d'un essai clinique ouvert (non en aveugle) en intention de traiter (tous les patients sont pris en compte dans le calcul d'efficacité). 397 patients ont été inclus (214 dans le groupe azithromycine). Les patients étaient au minimum oxygéno-dépendant, ils ont tous été traité par hydroxychloroquine, qui fait partie des soins standards hospitaliers au Brésil. Il n'y avait pas de différence significative dans les 2 groupes concernant l'aggravation de la maladie (score sur 6 niveaux allant de l'hospitalisation au décès) à J15 du traitement (RR = 1,36 IC95 % [0,94;1,97]). Il n'y avait pas de différence significative sur la mortalité toute cause à J29 (RR = 1,08 IC95 % [0,79;1,47]).

  • 15/09/2020 Méta-analyse corticostéroïdes dans les formes sévères

WHO Rapid Evidence Appraisal for COVID-19 Therapies (REACT) Working Group, Sterne JAC, Murthy S, Diaz JV, Slutsky AS, Villar J, et al. Association Between Administration of Systemic Corticosteroids and Mortality Among Critically Ill Patients With COVID-19: A Meta-analysis. JAMA. 2 sept 2020;

Méta-analyse du groupe de travail de l'OMS sur l'évaluation des preuves sur les thérapies du COVID-19 (REACT) s'intéressant à l'effet des corticostéroïdes sur la mortalité du COVID-19. Sept essais cliniques randomisés ont été inclus regroupant 1703 patients atteints du COVID-19 à un stade sévère (patients intubés ou hospitalisés en soins intensifs ou traités par au moins 10 L/min d'oxygène). Différents corticostéroïdes ont été utilisé : dexaméthasone, hydrocortisone, méthylprednisone. La mortalité toute cause à J28 était significativement inférieure (32 % contre 40 %) chez les patients traités par corticostéroïdes (OR = 0,66 IC95 % [0,53;0,82]).


  • [Article rétracté] 28/05/2020 Analyse de registre sur la chloroquine, l'hydroxychloroquine et leur association aux macrolides [Article rétracté]

Mehra MR, Desai SS, Ruschitzka F, Patel AN. Hydroxychloroquine or chloroquine with or without a macrolide for treatment of COVID-19: a multinational registry analysis. The Lancet [Internet]. 22 mai 2020 [cité 28 mai 2020];0(0). Disponible sur : www.thelancet.com

Analyse de registres hospitaliers étatsunienne s'intéressant à l'intérêt de la chloroquine, l'hydroxychloroquine et des macrolides dans le cadre du COVID-19. 96 032 patients positifs au COVID-19 et hospitalisés ont été inclus (dont 65,9 % en Amérique du Nord et 17,3 % en Europe). Il y avait 14 888 patients dans le groupe traitement (1868 sous chloroquine, 3016 sous hydroxychloroquine, 3783 sous chloroquine + macrolide et 6221 sous hydroxycholoroquine + macrolide) et 81 144 patients dans le groupe contrôle. Le groupe contrôle était moins sévère, plus jeune, avec plus de femmes et moins de co-morbidités que le groupe traité mais sans différence statistiquement significative. La mortalité est significativement supérieure dans le groupe traitement (21,2 %) par rapport au groupe contrôle (9,3 %). La mortalité est de 16,4 % (chloroquine seule), 18,0 % (hydroxychloroquine seule), 22,2 % (chloroquine + macrolide) et 23,8 % (hydroxychloroquine + macrolide). Après prise en compte des facteurs de confusion (âge, sexe, co-morbidités, sévérité initiale,…), le Hazard Ratio ( ≈ risque relatif) est de 1,365 IC95 % [1,218;1,531] pour le groupe chloroquine seule. De 1,335 IC95 % [1,223;1,457] pour le groupe hydroxychloroquine seule. De 1,368 IC95 % [1,273;1,469] pour le groupe chloroquine + macrolide. De 1,447 IC95 % [1,368;1,531] pour le groupe hydroxychloroquine + macrolide. Les patients inclus ici sont des patients déjà malades et au stade de l'hospitalisation.


  • 13/05/2020 Méta-analyse sur l'hydroxychloroquine +/- azithromycine

Shamshirian A, Hessami A, Heydari K, Alizadeh-Navaei R, Ebrahimzadeh MA, Yip GW, et al. Hydroxychloroquine Versus COVID-19: A Rapid Systematic Review and Meta-Analysis. medRxiv. 10 mai 2020;2020.04.14.20065276.

Méta-analyse iranienne s'intéressant à l'efficacité de l'hydroxychloroquine (HCQ) +/- azithromycine (AZT). Elle retrouve 12 études (dont 5 études françaises) pour un total de 3428 patients (dont 1199 patients dans le groupe contrôle). Elle ne retrouve pas d'amélioration clinique chez les patients traité par HCQ (OR = 1,04 IC 95 % [0,83;1,31]) ni traité par HCQ + AZT (OR = 2,15 IC 95 % [0,31;14,77]). La mortalité était supérieure dans le groupe HCQ (OR = 1,73 IC 95 % [1,06;2,81]), les effets secondaires étaient supérieurs dans le groupe HCQ (OR = 3,55 IC 95 % [1,61;7;82]).


  • 05/05/2020 Essai clinique remdesivir

Wang Y, Zhang D, Du G, Du R, Zhao J, Jin Y, et al. Remdesivir in adults with severe COVID-19: a randomised, double-blind, placebo-controlled, multicentre trial. The Lancet [Internet]. 29 avr 2020 [cité 5 mai 2020]. Disponible sur: www.thelancet.com

Essai clinique randomisé, en double aveugle, en intention de traiter, contrôlé contre placebo chinois sur le remdesivir. 236 patients ont été suivi, 158 dans le groupe remdesivir et 78 dans le groupe placebo. Il n'y avait pas de différence significative sur l'amélioration clinique à J28 (taux similaire de décès, de sortie d'hospitalisation, de besoin en oxygène, de soins intensifs). Il n'y avait pas de différence significative entre les 2 groupes sur la durée jusqu'à amélioration, ni sur le taux de mortalité à J28.


  • 01/05/2020 Essai clinique lopinavir/ritonavir

Li Y, Xie Z, Lin W, Cai W, Wen C, Guan Y, et al. An exploratory randomized controlled study on the efficacy and safety of lopinavir/ritonavir or arbidol treating adult patients hospitalized with mild/moderate COVID-19 (ELACOI). medRxiv. 15 avr 2020;2020.03.19.20038984.

Essai clinique randomisé, contrôlé, non en double aveugle chinois chez 86 patients atteints de COVID-19 de gravité "modérée" traités par lopinavir/ritonavir ou arbidol ou sans antiviraux, associés aux soins standards. Il n'y avait pas de différence significative sur la durée de négativation de la PCR entre les 3 groupes. Il n'y avait pas de différence significative dans les 3 groupes sur la durée de la fièvre, ni la durée de la toux. Le taux d'aggravation de la maladie n'était pas significativement moindre que dans les groupes traités. Il y avait plus d'effet secondaire dans le groupe lopinavir/ritonavir que dans le groupe arbitol que dans le groupe témoin, sans analyse statistique.