Veille bibliographique : COVID-19 et essai clinique

dernière modification de cette page : 28/05/2020

  • 28/05/2020 Analyse de registre sur la chloroquine, l'hydroxychloroquine et leur association aux macrolides

Mehra MR, Desai SS, Ruschitzka F, Patel AN. Hydroxychloroquine or chloroquine with or without a macrolide for treatment of COVID-19: a multinational registry analysis. The Lancet [Internet]. 22 mai 2020 [cité 28 mai 2020];0(0). Disponible sur : www.thelancet.com

Analyse de registres hospitaliers étatsunienne s'intéressant à l'intérêt de la chloroquine, l'hydroxychloroquine et des macrolides dans le cadre du COVID-19. 96 032 patients positifs au COVID-19 et hospitalisés ont été inclus (dont 65,9 % en Amérique du Nord et 17,3 % en Europe). Il y avait 14 888 patients dans le groupe traitement (1868 sous chloroquine, 3016 sous hydroxychloroquine, 3783 sous chloroquine + macrolide et 6221 sous hydroxycholoroquine + macrolide) et 81 144 patients dans le groupe contrôle. Le groupe contrôle était moins sévère, plus jeune, avec plus de femmes et moins de co-morbidités que le groupe traité mais sans différence statistiquement significative. La mortalité est significativement supérieure dans le groupe traitement (21,2 %) par rapport au groupe contrôle (9,3 %). La mortalité est de 16,4 % (chloroquine seule), 18,0 % (hydroxychloroquine seule), 22,2 % (chloroquine + macrolide) et 23,8 % (hydroxychloroquine + macrolide). Après prise en compte des facteurs de confusion (âge, sexe, co-morbidités, sévérité initiale,…), le Hazard Ratio ( ≈ risque relatif) est de 1,365 IC95 % [1,218;1,531] pour le groupe chloroquine seule. De 1,335 IC95 % [1,223;1,457] pour le groupe hydroxychloroquine seule. De 1,368 IC95 % [1,273;1,469] pour le groupe chloroquine + macrolide. De 1,447 IC95 % [1,368;1,531] pour le groupe hydroxychloroquine + macrolide. Les patients inclus ici sont des patients déjà malades et au stade de l'hospitalisation.


  • 13/05/2020 Méta-analyse sur l'hydroxychloroquine +/- azithromycine

Shamshirian A, Hessami A, Heydari K, Alizadeh-Navaei R, Ebrahimzadeh MA, Yip GW, et al. Hydroxychloroquine Versus COVID-19: A Rapid Systematic Review and Meta-Analysis. medRxiv. 10 mai 2020;2020.04.14.20065276.

Méta-analyse iranienne s'intéressant à l'efficacité de l'hydroxychloroquine (HCQ) +/- azithromycine (AZT). Elle retrouve 12 études (dont 5 études françaises) pour un total de 3428 patients (dont 1199 patients dans le groupe contrôle). Elle ne retrouve pas d'amélioration clinique chez les patients traité par HCQ (OR = 1,04 IC 95 % [0,83;1,31]) ni traité par HCQ + AZT (OR = 2,15 IC 95 % [0,31;14,77]). La mortalité était supérieure dans le groupe HCQ (OR = 1,73 IC 95 % [1,06;2,81]), les effets secondaires étaient supérieurs dans le groupe HCQ (OR = 3,55 IC 95 % [1,61;7;82]).


  • 05/05/2020 Essai clinique remdesivir

Wang Y, Zhang D, Du G, Du R, Zhao J, Jin Y, et al. Remdesivir in adults with severe COVID-19: a randomised, double-blind, placebo-controlled, multicentre trial. The Lancet [Internet]. 29 avr 2020 [cité 5 mai 2020]. Disponible sur: www.thelancet.com

Essai clinique randomisé, en double aveugle, en intention de traiter, contrôlé contre placebo chinois sur le remdesivir. 236 patients ont été suivi, 158 dans le groupe remdesivir et 78 dans le groupe placebo. Il n'y avait pas de différence significative sur l'amélioration clinique à J28 (taux similaire de décès, de sortie d'hospitalisation, de besoin en oxygène, de soins intensifs). Il n'y avait pas de différence significative entre les 2 groupes sur la durée jusqu'à amélioration, ni sur le taux de mortalité à J28.


  • 01/05/2020 Essai clinique lopinavir/ritonavir

Li Y, Xie Z, Lin W, Cai W, Wen C, Guan Y, et al. An exploratory randomized controlled study on the efficacy and safety of lopinavir/ritonavir or arbidol treating adult patients hospitalized with mild/moderate COVID-19 (ELACOI). medRxiv. 15 avr 2020;2020.03.19.20038984.

Essai clinique randomisé, contrôlé, non en double aveugle chinois chez 86 patients atteints de COVID-19 de gravité "modérée" traités par lopinavir/ritonavir ou arbidol ou sans antiviraux, associés aux soins standards. Il n'y avait pas de différence significative sur la durée de négativation de la PCR entre les 3 groupes. Il n'y avait pas de différence significative dans les 3 groupes sur la durée de la fièvre, ni la durée de la toux. Le taux d'aggravation de la maladie n'était pas significativement moindre que dans les groupes traités. Il y avait plus d'effet secondaire dans le groupe lopinavir/ritonavir que dans le groupe arbitol que dans le groupe témoin, sans analyse statistique.