Pédopsychiatrie : Pr Girardin

dernière modification de cette page : 24/05/2020

Mise à jour 12 mai 2020

Le Centre Hospitalier du Rouvray a mis en place un numéro d'écoute, soutient psychologique et aide à la parentalité : 0 803 040 013 (appel gratuit) (plus d'infos)


Quatre questions que les parents de très jeunes enfants se posent en période de Covid

  • Quels risques pour mon bébé ?
  • Quel suivi en sortie de maternité ? Pour moi ? Pour mon bébé ?
  • Comment m'occuper de mon bébé et des autres enfants ? Ma mère peut elle venir m'aider ?
  • Et si je suis malade ? Que faire à la maison avec bébé ?

Réponses par le Pr Cohen (Pédopsychiatre, Pitié-Salpétrière)


Fiches du CHU de Rouen à l’attention des intervenants éducatifs et familiaux auprès des enfants et adolescents placés, dans le cadre du confinement lié au Covid-19  :

Accompagnement des enfants en période de confinement

Accompagnement des adolescents en période de confinement


Fiche d'information pour les victimes de violences familiales (Prof F. Thibaut CHU Cochin)

CONSEILS DE SECURITE EN CAS DE VIOLENCE

Si vous vous retrouvez impliqué(e) dans une dispute, tentez de minimiser les risques :

- Allez de préférence dans des pièces avec deux sorties

- Enlevez tout ce qui peut être utilisé comme une arme - Allez si possible dans un endroit où vous pouvez être vu ou entendu de l'extérieur (les cuisines, salles de bain et garages sont plus dangereux que les salons, salles à manger ou chambres).

Apprenez - et apprenez à vos enfants - à se positionner «entre les ennuis et la porte».

Apprenez aux enfants à appeler la police au 17 ou à envoyer un sms au 114 et à connaître par coeur leur adresse personnelle en utilisant des stratégies adaptées à leur âge.

Dans la mesure du possible, ayez un téléphone en permanence chargé près de vous et un plan de sauvegarde au cas où vous seriez séparé de votre téléphone (2ème téléphone caché).

Créez des signaux et/ou des mots de code qui permettront à vos enfants de sortir et de se rendre dans un lieu où ils seront en sécurité et que vous aurez déterminé à l'avance avec eux.

Créez des signaux qui permettront à vos voisins ou membres de la famille d'appeler le 17 si vous ne pouvez pas le faire. Par exemple, une lumière allumée, une ombre dessinée ou un message par téléphone "Je ne peux pas venir jeudi".

Ayez un plan d'évacuation. Répétez le y compris dans le noir et avec vos enfants.

Gardez des clés de rechange et tous vos documents importants à portée de main ou chez une personne extérieure de confiance.

Ayez de l'argent caché en cas d'urgence.

Faites tout ce que vous pouvez faire pour gagner du temps, désamorcer la situation ou pour vous protéger et protéger vos enfants en cas de violence.

Réfléchissez aux types de services essentiels avec lesquels vous pouvez entrer en contact pendant les restrictions liées au virus (comme les médecins généralistes et autres services de santé, la poste, les supermarchés) et comment vous pouvez les utiliser dans le cadre de votre plan de sécurité.

Votre plan de sécurité doit être suffisamment flexible pour vous permettre de mettre en œuvre d'autres plans d'urgence si votre plan d'origine devient irréalisable.

Comme tout le monde est confiné à la maison, vous pouvez vous sentir isolé de vos amis, de votre famille et de votre réseau de soutien. Même si vous êtes isolé, essayez de maintenir les connexions sociales en ligne ou par téléphone si cela est possible.

Il est important que vous sachiez que vous pouvez demander de l'aide et que des services spécialisés en violence familiale sont là pour vous aider même en ce moment.

PROTEGEZ VOS ENFANTS

  • Maintenez une routine de vie régulière (heure du lever et du coucher).

  • Aider les enfants d'âge scolaire à poursuivre leurs activités éducatives, plutôt que de considérer ce moment comme des «vacances».

  • Pour certains enfants, l'école peut être considérée comme un espace sûr. Y a-t-il un espace sûr à la maison?

  • Si votre enfant a un problème de santé existant, parlez à son professionnel de la santé de la façon de gérer cela pendant cette période de distanciation sociale et de confinement.

  • Organisez une réunion de famille et discutez avec les enfants de la façon dont vous envisagez de gérer le fait d'être coincés à la maison ensemble. Soyez ouvert avec eux sur les raisons pour lesquelles ils ne peuvent pas faire de sport, participer à d'autres activités ou rendre visite à leur famille et leurs amis - pour les habituer à cette nouvelle routine restreinte.

  • La personne qui utilise la violence au foyer peut cibler les enfants en les rendant responsables de sa propre angoisse, de sa frustration et de son sentiment d'impuissance.

  • Ayez un plan de sécurité en place pour vous et les enfants si vous avez besoin d'aide en cas d'urgence. Le secrétaire d'État en charge de la protection de l'enfance appelle chacun, y compris les enfants et adolescents victimes, à composer le 119-Allo Enfance en Danger si l'on est témoin, même auditif, de violence sur un enfant.

arretonslesviolences.gouv.fr




Plateforme Pédopsychiatrie CH Rouvray
Plateforme Pédopsychiatrie CH Rouvray